Rechercher

Monter Paris en neige


C’est en admirant les photos du Canadien Paul Zizka que je me suis fait cette réflexion ; vivre dans un tel pays favorisait l’opportunité de réaliser de belles photos de paysages. Mais Paul Zizka lui, ne vit pas à Paris alors que moi, oui. Je me suis senti un peu décontenancé (ou “con”) en me faisant la réflexion que je n’avais plus d’excuses pour commencer un projet. La ville, le béton, l’urbanisme, la foule, les monuments sont autant de sujets inépuisables d’inspiration que de freins lorsqu’on est plus sensible à la force de la nature.

La crue de la Seine venait d’atteindre son niveau maximum et les deux soirées de prise de vue ont finalement trouvé un terrain de création où cohabitent le béton et la puissance de la nature. Toujours dans cette mouvance de vouloir commencer un projet, je prends connaissance par hasard d’un petit article sur une initiative organisée par la ville de Paris intitulé “Paris Face Cachée”. Deux activités en relation avec la découverte d’un quartier de Paris dans le 19 et le 20ème collent parfaitement à l’idée d’un début de repérage. Billets pris (apparemment avec de la chance, tellement il y a eu de tentatives de connexions) pour “Un air de campagne” un samedi à 13H00 et “Escapade nocturne” à 17H30.

Découverte du quartier “la campagne à Paris” entre les rues “Jules Siegfried” et “Irénée Blanc” dans le 20ème celui là même où Julie Gayet et François Hollande auraient acheté leur pied à terre Parisien. J’ai profité quelques jours après des fortes chutes de neige pour aller arpenter et photographier cet îlot de tranquillité.

Découverte le soir même de la rue "Mouzaïa" lors de la sortie “Escapade nocturne” avec toutes ses allées transversales appelées “Villa” où l’on peut admirer des petites maisons (populaires à l’époque) construites sur une immense carrière inconstructible qui les a sauvé de la démolition au profit de tours hideuses qu’on peut apercevoir tout autour. J’ai ressenti comme une petite honte de ne pas connaître après avoir habité tant d’années sur Paris ce quartier si atypique.

La neige couvre Paris et les photos envahissent nos écrans. Nous n’avons pas le droit de passer à côté. Isabelle hésite entre le Champ de Mars et le Sacré Coeur. On opte pour ce dernier. Nous voilà partis tels des touristes dans notre propre ville en train de subir la pression de l’image “carte postale” sous un manteau blanc. Rien de très original mais la ballade est toujours agréable.

Quelques photos aussi vu de la rue "Piat" surplombant le Parc de Belleville.

Les photos c'est par ici...



3 vues