Rechercher

Aix - Pont de l'Arc



Un déplacement professionnel prévu entre Aix et Marseille m’offre une occasion de faire changer d’air à mon Sony Alpha 7RII. L’agence mandatée pour réserver ma nuitée me puni innocemment en choisissant un “Campanile” dans la zone industrielle du Pont de l’Arc d’Aix-en-Provence Sud. Le choix de l’endroit était plus pratique pour reprendre l’autoroute sans avoir à rentrer dans le centre d’Avignon.

En règle générale, je ne suis pas regardant sur la qualité des hôtels car un lit et une douche me suffisent. Mais s’installer dans une boîte à savon avec une fenêtre sans intimité donnant sur le balcon qui sert de couloir commun et un WIFI inopérant, n’offre pas un cadre stimulant pour travailler. Heureusement que les hôtels font un effort sur leur coin salon au rez de chaussée pour pouvoir bosser dans de meilleures conditions.

Un petit coup d’oeil à Google Earth sur le quartier ne présage rien d’intéressant. Je décide de recharger mes batteries sur place devant un buffet à volonté et une pression avant de me perdre dans les environs et tenter de trouver de belles lumières.

Au bout de 10 minutes, je me dis que j’aurais quand même dû prendre une paire de baskets car mes chaussures de ville me rappellent à l’ordre sur mon intention de marcher jusqu’à minuit.

C’est moche. Je ne fais pas allusion à l’aménagement urbain, mais ce genre de quartier n’ont pas de charme, peut-être à cause du manque de commerçant. Des logements étudiants neufs côtoient ceux en construction.

Je repère une camionnette à Pizza posée au milieu d’un parking en pleine heure bleue qui chatouille mes pupilles. Le patron et deux clients familiers assis devant taillent le bout de gras. Je leur demande l’autorisation de prendre en photo le food truck en leur soufflant qu’ils peuvent tourner la tête s’ils ne souhaitent pas être immortalisés.

Il fait bon et mon nez respire des parfums connus lorsque nous passions tous nos étés chez notre grand mère à Salon de Provence, mon frère et moi. Les cigales chantent, je me sens finalement bien. Je me sens bien car ma quête prend tout son sens, celui de déceler la lumière et le cadrage qui se détachera de la laideur environnante.

Une météorite traverse le ciel alors que je venais de lever la tête.

Les photos...


2 vues